Japon Voyage

La pluie s’est invitée au Fuji Rock Festival

Les fortes pluies ont peu d’impact sur le 13e Festival Fuji Rock, qui s’est tenue à environ 200 km de Tokyo ce week-end à la station de ski dans la préfecture de Naeba Japon Niigata.

Les Averses ont créés de vastes zones de boue dans le site montagneux, ressemblant aux problèmes rencontrés lors des festivals en Angleterre.

«Même quand il pleut ici, c’est magnigfique», le musicien britannique Jamie Cullum s’exclame à la foule. «Quand il pleut à Glastonbury, ça devient un égout. »

Une des raisons de la différence peut être trouvée dans la préparation du public pour toutes les conditions.

La plupart des festivaliers – connu sous le nom «Fujirockers – se sont équipé comme des soldats SAS, avec des vêtements et des gadget pour chaque occasion.

Beaucoup arboraient des ceintures utilitaires élaborées et sacs à dos, entièrement garni de bouteilles de boissons, chaises pliantes et de matériel imperméable à l’eau.

Mais ce niveau de préparation n’a pas toujours été le cas, explique le porte-parole international Johnnie ‘du festival Moylett doigts.

Lorsque le premier festival a eu lieu en 1997 dans l’ombre du mont Fuji, des conditions météorologiques violentes forcé son abandon précoce.

« Ils sont tous en short et le temps était comme un ouragan. »

Des enseignements ont été tirés et le festival Fuji Rock, du nom de la montagne des plus célèbres du Japon s’est déroulé dans la joie malgré les fortes pluies.

Cette année les Fujirockers ont pu apprécier la musique locale lors des différentes étapes.

Les interprètes de renommé internationale comme Muse, Roxy Music et MGMT, et les groupes du moment comme Vampire Weekend et les Foals étaient bien sur également présent.

Pourtant, alors que le festival est fier de la forte influence du Royaume-Uni et des stars des États-Unis, l’atmosphère reste nettement japonaise.

Le site pittoresque dans la vallée est maintenu en parfait état par les festivaliers, qui ont tous adhérer aux règles de recyclage avec zèle.

Les sections locales ont constitué la majorité des 110.000 personnes qui ont assisté à l’événement de trois jours, qui se ferme dans peu de temps avec les performances de Massive Attack et Scissor Sisters.

Mais les organisateurs estiment entre 5 et 10 pour cent de l’auditoire venu des endroits plus éloignés, tels que le Royaume-Uni, l’Australie et les États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *