Japon Voyage

Le Japon annule son offre des 10 000 billets gratuits suite à des difficultés de financement

Le Japon souhaite mettre fin à la spéculation suggérant que son autorité nationale du tourisme offrirait 10 000 vols gratuits dans le pays en 2012.

Bien que l’initiative, visant à stimuler la confiance des consommateurs dans le sillage du tsunami de 2011, semblait avoir le soutien du gouvernement, le financement a maintenant été totalement retiré.

«Nous réalisons que cette annonce va décevoir des milliers de personnes à travers le monde, mais nous espérons que les gens comprendront comment ça serait maladroit pour le gouvernement japonais de donner aux gens des vols gratuits vers le Japon alors que les villes, et villages dévastés par le tsunami sont toujours dans le besoin désespéré de financement pour la reconstruction.

«Nous souhaitons aussi que les gens évitent de penser que les dons généreux donnés de partout dans le monde soient envoyés à ceux qui sont touchés par la catastrophe et non dépensés à donner aux gens des vols gratuits », a déclaré Kylie Clark, responsable des relations publiques et marketing, Japan National Tourism Organisation (JNTO).

Après que la proposition initiale ait été signalé, les clients intéressés du monde entier ont envoyé des messages aux JNTO disant qu’ils aimeraient participer au programme.

Cependant, les lieux les plus populaires auprès des visiteurs au Japon – Tokyo, Kyoto, Hakone, Osaka, Hiroshima, Sapporo et Okinawa – ont été en dehors des zones sismiques et en dehors des zones touchées par le tsunami.

« S’il vous plaît ne laissez pas le fait qu’il n’y aura pas de vols gratuits vous rebuter pour votre visite au Japon », a ajouté M. Clark.

« Il y a beaucoup de superbes offres disponibles et le Japon est prêt et en attente d’accueillir à nouveau les visiteurs plus chaleureusement que jamais. »

Une réflexion au sujet de “Le Japon annule son offre des 10 000 billets gratuits suite à des difficultés de financement

  1. tunimaal

    Quel dommage que cette offre ait été annulée. Après le motif est valable. Mais certes cet argent de manière directe ne serait pas allé aider les personnes sinitrées. Mais de manière indirecte elle y serait allé car elle aurait permit d’attirer plus de gens et donc de rebooster l’économie du pays, ce qui au final aurait aidé les zones sinistrées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *