Japon Voyage

Le transport aérien touché par les tensions entre la Chine et le Japon

Les tensions croissantes entre la Chine et le Japon pour un groupe d’îles en litige affectent le transport aérien entre les deux pays, avec des compagnies aériennes qui annulent des vols ou retardent le lancement de nouveaux services.

All Nippon Airways (ANA), la plus grande compagnie aérienne du Japon par le nombre de passagers, a déclaré mardi que 18 800 réservations de places ont été annulés sur ses vols entre le Japon et la Chine pour la période de Septembre à Novembre.

ANA a indiqué que les réservations de voyages en groupe annulées représentent environ 2% des sièges disponibles sur ses services entre les deux pays pour la période. Sur le total des sièges annulés, 3 800 étaient pour les vols en provenance du Japon et 15 000 étaient des vols en provenance de la Chine.

Un porte-parole de chez ANA a déclaré que la principale préoccupation était de savoir comment les tensions sur la question territoriale allaient se poursuivre. Il a ajouté que le nombre d’annulations à ce stade initial est similaire à l’échelle du nombre annulés en 2010, quand une collision entre un chalutier chinois et deux navires de la garde côtière japonaise avait conduit à une escalade des tensions, ce qui incite la Chine à couper les échanges ministériel et provincial au niveau du gouvernement avec le Japon.

La compagnie exploite des services sur 21 lignes reliant quatre aéroports au Japon, dont l’aéroport Haneda de Tokyo et 10 villes chinoises.

La plus grande compagnie aérienne à bas prix chinoise, Spring Airlines, annule ses 10 vols charter entre Shanghai et la ville japonaise de Tottori jusqu’au 25 novembre, a indiqué un porte-parole mardi.

Le trafic passagers était en baisse de près de 40% ces derniers jours sur les routes de la compagnie aérienne à destination du Japon en raison de la controverse sur l’île, a-t-il ajouté, sans plus de précisions.

Les Vols du transporteur chinois à tarifs réduit partant de Shanghai vers d’autres préfecture comme Saga dans le sud-ouest du Japon et Takamatsu dans l’ouest du Japon ne sont pas affectés, indique le porte-parole. La compagnie exploite également des services réguliers entre Shanghai et Ibaraki, au nord-est de Tokyo.

Une autre compagnie chinoise, la compagnie privée Juneyao Airlines, a décidé de retarder le lancement prévu jeudi d’une nouvelle route entre Shanghai et Okinawa jusqu’en Novembre, a déclaré un porte-parole, sans plus de précisions. Juneyao Airlines dispose d’une flotte de 27 avions Airbus 320, dessert plus de 40 destinations, les itinéraires sont essentiellement domestiques.

Les trois plus grands transporteurs de la Chine, Air China, China Eastern Airlines et China Southern Airlines, n’ont pas fait de déclarations sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *