Japon Voyage

La faiblesse du Yen stimule le tourisme au Japon

Tokyo JaponLe tourisme au Japon connaît une bonne reprise alors que le yen japonais est presque à 100 yens pour un dollar.

Japon s’attend à atteindre un nouveau record du tourisme en 2013. Ce sont de bonnes nouvelles pour l’industrie du tourisme au Japon qui était jusqu’à présent mal en point à des conséquences du tremblement de terre de 2011 qui a provoqué un tsunami géant et le terrible accident nucléaire de Fukushima. Le principal facteur de retour soudain du Japon est la dépréciation du yen, après l’élection de Shinzo Abe comme nouveau Premier ministre du Japon.

La monnaie du Japon a jusqu’ici était déprécié de près de 20% par rapport au dollar américain depuis la mi-Novembre, lorsque le Premier ministre Shinzo Abe a commencé une campagne pour dénigrer la valeur du taux de change. Elle a jusqu’ici été la plus forte baisse de la valeur du yen depuis 1992.

Le taux de change pour le dollar est susceptible d’atteindre la barre des 100 yens, un nombre jamais vu depuis 2009. Les analystes s’attendent à ce que le yen soit déprécié par un autre 10% pour atteindre 110 yens pour un dollar en 2014.

Alors que les exportations japonaises sont de plus en plus chères, le tourisme local va aussi désormais obtenir un certain avantage. Le marché intérieur qui commence à nouveau à reprendre sur les voyages au Japon en raison de la flambée des coûts pour des vacances à l’étranger, d’autre part de marchés venant de l’étranger, surtout d’Asie, se précipitent vers le Japon.

La fête traditionnelle de mai au Japon devrait attirer plus de 22,2 millions de voyageurs nationaux japonais, un record absolu depuis 1969! Le Tokyo Disneyland a annoncé par exemple s’attendre un nombre record de visiteurs cette année avec 27,7 millions de visiteurs annuels contre 27,5 millions un an plus tôt. Les étrangers représentent environ 3 pour cent des clients de la station.

Les touristes étrangers au Japon ont augmenté également pour atteindre de nouveaux sommets. En Mars, le Japon a enregistré 857 000 voyageurs étrangers, ce qui représente un bond de 26% par rapport à un an plus tôt. Il s’agit du deuxième meilleur résultat de tourisme selon l’organisation Nationale du Tourisme au Japon. Les voyageurs en provenance d’Asie du Sud-Est, de la Corée et de la Chine devraient augmenter fortement avec leurs monnaies respectives ont augmenté en moyenne de plus de 20% par rapport au yen japonais.

Les compagnies low-cost japonaises sont un autre élément qui va encourager le tourisme. Et enfin, le gouvernement Abe Shinzo songe sérieusement à assouplir les conditions d’entrée au Japon pour les voyageurs d’Asie du Sud. Le Japon a indiqué être prêt à examiner un éventuel assouplissement de l’obligation de visa pour encourager davantage de touristes en provenance d’Asie du Sud-Est à venir visiter le Japon.

La Malaisie et la Thaïlande sont susceptibles d’avoir des facilités de visa tandis que les Philippines et le Vietnam pourraient avoir des visas à entrées multiples. Le Premier ministre Shinzo Abe a indiqué plus tôt qu’il vise un total de 25 millions de visiteurs étrangers en 2020, un nombre à comparer à 8,37 millions en 2012, selon les statistiques publiées par l’Organisation nationale du tourisme du Japon (JNTO). La réalisation est proche du record de 8,61 millions de voyageurs étrangers de 2010. Il représentait une augmentation de 34,6% par rapport à 2011, année où les arrivées de touristes internationaux ont diminué à 6,22 millions. En 2013, le gouvernement prévoit d’atteindre l’objectif de 10 millions de visiteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *